Le cododo

Il faisait partie de notre liste de naissance. Pour moi c’était inimaginable de laisser mon bébé dans une pièce seul. Déjà enceinte j’avais des craintes et une fois qu’elle est arrivée c’était pire.

Les études montrent que ça diminue le risque de mort subite du nourrisson et rien que pour ça je n’aurai pas fait autrement. Mais aussi parce que mon bébé était en moi durant 9 mois et ça me paraissait inconcevable de le savoir à plus de 10cm quelques heures une fois qu’il était sur terre.

J’avais en plus le projet d’allaiter, alors il était essentiel que bébé soit près de moi pour m’assurer un minimum de sommeil. Et stimuler ma lactation quand elle baissait.

Pour être honnête avec vous jusque ses 4 ou 5 mois nous avons même fait du cosleeping. Maxime travaillait la nuit et le seul truc qui me rassurer c’était d’entendre sa respiration dans le creux de mon oreille. Les 3 premiers mois j’étais très très anxieuse qu’il puisse lui arriver quelque chose…
Malheureusement parfois avoir connaissance des risques pour notre bébé augmente l’angoisse. Et je le précise le cosleeping n’est pas conseillé !

Nous l’avons mis à 13mois dans sa chambre et ca nous a valu de déménager le bureau au premier et notre chambre au 2eme pour être à côté d’elle !

Je n’ai pas honte de dire que c’est n’est pas Ambre qui avait besoin d’être près de moi après ses 6 mois, mais moi qui avait besoin de l’a sentir près de moi…

Je n’ai absolument aucun regret. Ça été des nuits et des matins de plaisir, de l’a regarder dormir, de l’a voir à mon réveil, de lui tenir la main, de l’a rassurer. Papa était en accord avec tout ça. Pour lui ce qui comptait c’était de nous savoir bien.

Votre bébé est confiné, serré dans un ventre, avec pour seul mélodie les battements de mon cœurs et les gaz qui promenés dans mes intestins et se retrouve du jour au lendemain dans un espace sans limite. Alors qui mieux que son papa ou sa maman pour le rassurer en étant toujours à ses côtés.

Ne pas faire comme moi ne veut pas dire être une mauvaise maman, je tiens a le préciser. On est toutes mamans à notre façon et il n’y en a pas de bonne ou mauvaise. Il faut juste écouter son cœur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.