Le début de grossesse

J’ai ressenti un mélange de bonheur et d’angoisse quand j’ai vu cette petite barre s’afficher. C’est incroyable l’amour intense que nous ressentons instantanément pour cette petite chose.

A tel point que chaque douleur, évènement, nous paralyse de peur face à l’idée de pouvoir le perdre.

Comme expliqué dans l’article précèdent j’ai saigné à plusieurs reprises durant le premiers trimestre.

La première fois c’était vraiment au début. Mon dieu c’était dur de devoir allé seule aux urgences comme aucun accompagnant n’était autorisé. J’avais cette crainte que l’on me dise « c’est terminé » sans personne pour me tenir la main.
Cette nuit la je suis ressorti sans réponse. La grossesse était précoce du coup l’échographie ne pouvait pas montrer si oui ou non il y avait une évolution (on ne voyait pas encore le sac embryonnaire), seule la prise de sang le pouvait. Ils ont prélevé les BHCG et m’ont demandé de revenir 2 jours après pour refaire une prise de sang. 2 jours après la prise de sang montre une évolution des BHCG mais pas aussi important qu’attendu. On attend de nouveau 2 jours pour faire une échographie qui nous a ENFIN rassuré !

La deuxième : j’étais au boulot, je vais au toilette et la gros saignement, de retour aux urgences en pleurs. Je ne suis pas expressive sur mes sentiments en public mais la c’était impossible de me retenir. L’attente m’a paru tellement longue. Puis arrive le moment de l’échographie, je fixe la gynécologue pour voir son regard, j’ai mains moite et une énorme boule dans la gorge. Elle tourne l’écran et me dit : « regarder ». Et la je me suis écroulée, j’ai vu la plus belle chose de ma vie faire du trampoline dans mon ventre.
Je me suis mise à pleurer en sanglot mais cette fois de bonheur et la j’ai compris… J’ai compris que rien ne serait plus jamais comme avant. Que ma vie tient dorénavant dans les mains de ce petit grain de riz. Mais comment peut on aimer avec une telle puissance ?

Si ca peut rassurer des futures mamans, les saignements étaient dûs aux hormones qui rendaient mon COL très sensible. Mais j’ai gardé la hantise d’aller au WC les 3 premiers mois 🙄

Merci aux urgences pour leur gentillesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.